de la maison de paille au patchwork

de la maison de paille au patchwork

LE TOIT

 

 

A partir de l'année 1999 nous avons décidé d'habiter

la maison à plein temps. Jusque là, c'était une maison

de WE et de vacances, orientée surtout vers la nature,

le jardinage. Il devenait donc nécessaire de faire des

transformations car chacun nous avait  des activités

propres ( peinture, dessin, patchwork, musique pour tous les 2)

 

Nous avons commencé par mettre du carrelage sur

le sol ( jusque là, la dalle de béton était restée à nu ),

puis nous avons attaqué

 

LE TOIT .....

Avec l'aide de professionnels qui n'avaient jamais

fait de toit végétal mais que cela intéressait d'apprendre !

Il a fallu chercher des moyens plus économiques que

ceux proposés (en kit) sur le marché. Le plus difficile

a été de trouver la bonne composition de la terre,

car il faut d'une part qu'elle ne soit pas trop lourde,

et qu'elle retienne l'eau. Comme d'habitude lorsque

l'on cherche ce qui n'est pas courant, cela demande

de longues recherches ;

Il a fallu d'abord enlever la paille compostée,

(plus ou moins, avec beaucoup de ficelles), enlever

les anciennes étanchéités, et remettre les contre

plaqués de base à nus et très propres. Puis est venu

le temps des différentes couches y compris une

couche d'isolation de 10 cm, les drains, les bordures

de toit, les écoulements..... et enfin la terre.

Le camion chargé de la livrer n'a pas pu monter

à la maison ( trop gros ) et a donc déposé la terre

à 200 m.... (« je ne vais pas m'emmerder avec un

camion de terre « , dixit !!)) à nous de trouver

le moyen d'amener la terre sur le toit .

Comme sur le premier chantier, dans

l'auto construction il y a beaucoup d'aléas.

Bref, nous avons trouvé un entrepreneur sympa

qui nous a loué un engin avec une benne

élévatrice et le conducteur,              

nous étions 4 à répartir cette terre à la brouette

et au râteau sur le toit, il a fallu la tasser, et

nous avons « dansé » sur le toit...

Ensuite, l'expérience nous ayons montré

que le vent soufflait parfois très fort, nous

avons posé sur la terre un feutre (compostable

avec le temps) et qui laisserait le temps aux

plantes de prendre leur place. Par-dessus nous

avons posé un filet à mailles de 5/5 environ

( nous avions vraiment peur que tout ne s'envole... )

Et j'ai planté : pour chaque pied , un trou dans

le feutre, un trou dans le filet, gratter la terre,

poser la plante, refermer. En tout, 700 pieds

de plantes diverses (succulentes, oeillets,

graminées, joubarbe.... )

Mon Dieu, mais quel travail !!!

Il faut parfois être une fourmi.

Mais le résultat est là, mon toit est très beau

(voir photos, au printemps ) et efficace.

Le confort de la maison s'en est tout de suite ressenti.



05/02/2007
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Ces blogs de Maison, Déco & Bricolage pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres