de la maison de paille au patchwork

de la maison de paille au patchwork

c'est quoi le patch , pour moi ?

  
         je me suis toujours intéressée aux tissus, ma mère était
 couturière avant son mariage et habillait toute la famille . 
Je l'ai donc toujours vu couper,essayer , coudre. 
Bien sûr , je l'ai imitée . 
Et j'ai commencé par m'habiller et habiller les miens .
Mais il m'a fallu attendre longtemps avant d'oser me 
lancer dans le patchwork . 
J'ai d'abord commencé par la peinture . Une peinture 
en autodidacte , avec des stages plus d'expression par 
la peinture que des cours proprement dits ; après 
quelques années j'ai été capable d'ouvrir des cours,
car je m'étais rendue compte que tout un chacun , 
s'il osait, pouvait peindre . J'ai d'ailleurs fait le
 même constat avec le chant : si nous savons parler , 
nous pouvons tous chanter .
Ce n'est qu'à ma retraite , il y a 11 ans que je me 
suis mise au patch , avec dans l'idée de ne pas copier 
mais d'arriver à m'exprimer comme dans mes peintures .
 
J'ai commencé par acheter des livres , puis je suis 
allée dans un club de patch à Tarbes . 
Là, j'ai appris à coudre et à couper les petites 
pièces et la façon de les assembler .
 
Le premier sampler fini , ( échantillon de blocs 
traditionnels ) je me suis attaquée à d'autres 
compositions traditionnelles , certes, mais plus 
uniquement cousues à la main, mais à la machine , 
et toujours avec l'idée de ne pas copier 
 
Le quiltage ( façon de coudre ensemble les 3 
épaisseurs de tissus )par contre était toujours fait 
à la main , et j'avais beaucoup de plaisir à rester 
des heures à coudre à petits points les 3 épaisseurs 
de tissus .
 
J'ai aimé et j'aime toujours découvrir de nouvelles
 techniques , cela permet d'exprimer 
d'autres sensations et sentiments( exactement
 la même chose qu'en peinture où passer du pastel, 
à l'aquarelle , au travail à l'acrylique .... 
permet de travailler autrement et de découvrir d'autres
 façons de dire les choses) .
 
Peu à peu , la peur de l'inconnu a été moins
 forte et j'ai osé partir dans des directions 
beaucoup moins traditionnelles . 
En 2002 , j'ai abordé le travail sur papier et 
j'ai fait mon premier patch entièrement « inventé » ,
 un travail avec des soies, des doublures , 
des velours, brochés, .... Il n'a pas été quilté , 
car en le mettant devant une fenêtre j'ai trouvé
 que la lumière passant au travers donnait 
l'impression d'un vitrail .
Puis a suivi un travail sur l'hexagone , 
"l'envol d'un chemin de grand-mère "qui a été exposé 
à Rouen , lors de l'expo sur l'hexagone .
 
En 2003 Les tissus africains m'ont inspiré 2 patchs ,
 le premier sur les symboles traditionnels 
africains, avec un montage particulier , 
le deuxième a été l'occasion de faire un collage ,
 comme en art plastique , avec des tissus 
multiples africains . 
Il a été long à « sortir » et est resté longtemps 
accroché dans l'atelier , quand je passais devant 
je changeais une pièce ou l'autre , mon mari 
faisait de même ......Puis, comme toujours , 
 un moment,  j'ai senti qu'il était terminé et 
que je pouvais le coudre , cette partie
 a été bien sûr très rapide ...
 
Le défi suivant a été donné par le club auquel 
j'appartiens, en Auvergne : exprimer notre 
vision de SAINT AUSTROMOINE , l'église 
romane de notre ville ...... 
Nous avions 3 ans pour le faire , et il m'a bien 
fallu tout ce temps pour mener ce projet à bien : 
je me suis servie de toutes nouvelles techniques 
que je découvrais : la teinture, la peinture sur 
tissus, l'impression de tissus via l'ordinateur ,
la photocopie , le dessin direct sur les tissus .....
J'ai beaucoup angoissé , tempêté, rallé,  mais 
finalement le patch a fini par sortir et j'avoue 
que je n'en suis pas mécontente , j'ai appris 
beaucoup de choses , dont la patience 
devant une oeuvre qui se rebelle . 
(il n'y avait pas qu'elle....je n'aimais pas du 
tout être emprisonnée dans un sujet qui ne 
venait pas de moi !)
 
A partir de là , il me semble que les choses se 
sont , un peu, simplifiées .( !!!!!)
Nous avons créé un petit groupe de 4 , et nous 
nous donnons des « défis » :
Un format, un thème, pas de copie , 4 dans l'année,
 une réunion par trimestre.
 
Le premier défi a été en 2005/2006  : les feuilles
cela a été pour moi à nouveau l'occasion de 
découvrir de nouvelles approches : 
création d'un tissu à bases de photos prises avec
 un appareil photo numérique , 
mises sur ordinateur et retravaillées avec Photoshop ,
inclusions de vraies feuilles ,
travail d'écriture en piqué libre , puis utilisation de
 » produits recyclés », dans ce cas des sacs  de 
filets de fruits,  l'expérience de Pascale Goldenberg
 m'a beaucoup aidée .
 
L'étape suivante a été la découverte de » l'Avallon » , 
une matière plastique qui fond à l'eau . 
J'avoue que cette matière m'a ravi , et cela continue .... 
il y a un réel plaisir à découvrir et à créer 
de toutes pièces un tissu où les vides et 
les pleins peuvent se répondre , 
j'en suis encore à découvrir les multiples  possibilités 
de cette matière. ( merci à Syvie Ladame )
 
Notre second défi est : le mouvement, la danse ........
il est en route et je ne présente que  2 patchs 
de cette catégorie
 
Entre temps , j'avais envie de m'initier aux 
courbes et j'ai crée  Musiques des sphères
 il a été longtemps en « projet », 
c'est le premier où j'ai créé complètement le dessin,
 les couleurs , et les patrons ...... avant de me 
lancer dans la découpe , l'arrangement et le montage . 
Pour une fois je ne suis pas partie à l'aventure, 
ne sachant pas vers où j'allais !  
Tout cela s'est fait sur 10 ans, et cela ne s'est pas
 fait sans aides ...... Aller dans les salons , 
regarder sur Internet ce que font les autres , 
regarder des livres .....
Et puis, ja Vie continue , et le
patch aussi , ....les défis se sont enchainés, le troisième
défi a été : "positif-négatif" , il est en ligne
nous sommes à l'aube de la troisième année de défi
le sujet n'est pas encore déterminé , nous ne sommes
plus que 3 !
le petit dernier avait été fait en espèrant qu'il 
participerait au concours d'ANIANE , cela n'a pas
été le cas , mais il existe : "Derrière la fenêtre ", 
il n'est pas très gai
le dernier projet est de monter un pacht avec les
tissus brodés par les femmes Algannes et que
Pascale Goldenberg rassemble . Un très beau projet
je vous conseille d'aller sur son site
 
L'œil se forme , et en voyant que les autres sont 
capables de créer des oeuvres magnifiques 
et originales , je me suis dit : et pourquoi pas ? 
Il y a beaucoup d'artistes en art textile magnifiques , 
nos revues nous aident à les connaître .
 
Le groupe que nous avons créé, amical et plein 
d'attention est un autre lieu d'échange important , 
chaque trimestre nous nous réunissons afin de 
montrer, discuter , améliorer nos « oeuvres » , 
cela dans une attitude pleine d'écoute , mais 
libre de parole . 
Cela nous fait avancer et nous conforte dans 
l'idée que c'est « possible », 
rien ne doit nous empêcher de dire ce que nous
 avons à dire , à exprimer .
 
Le PATCHWORK a remplacé la peinture ,
 je ne sais pas si c'est définitif  mais pour l'instant 
le temps me manque pour faire tout ce que je
 voudrais et aimerais faire , donc la priorité est 
donné au patch . Le plaisir de toucher , voir ,
 sentir, créer les tissus est pour moi irremplaçable .
 
J'ose espérer que » ma petite histoire » vous  
emmènera , vous aussi 


17/12/2006
6 Poster un commentaire
Ces blogs de Maison, Déco & Bricolage pourraient vous intéresser

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 21 autres membres